dimanche 11 avril 2010

POUR FRANCESCO CONZ


(O. Muehl et F. Conz )

Le Mécène, éditeur, collectionneur, infatigable archiviste et activiste de l'avant-garde Francesco Conz est mort à la suite d'une longue maladie le jour de Pâques à l'âge de 75 ans. Francesco Conz incarnait exactement ce qui fait défaut tant au marché et à ses bulles spéculatives qui vont d'opportunismes en crises qu'à l'Etat et ses institutions mortifères qui ne possèdent ni visions ni ambitions : l'engagement aux côtés des aventures artistiques les plus innovantes à travers l'édition (les superbes sérigraphies d'Isou en sont un brillant exemple) et la promotion passionnée des avant-gardes ; son catalogue impressionne par la qualité des artistes qui y figurent : les Fluxus (G.Brecht, Ben Patterson, Dick Higgins, Allan Kaprow, Henry Flint...,), Gunter Brus, le lettristes (Isou, Lemaître, Roland Sabatier, Jacques Spacagna) mais aussi Henry Chopin ou encore Bernard Heidsieck. Ses Archives recèlent sans aucun doute une documentation de première main pour suivre l'avant-garde contemporaine dans son devenir, sa mise en mouvement, elles constituent une véritable leçon à l'usage de ceux et celles qui veulent redonner à la création ses lettres de noblesse. Saluons donc ici Francesco Conz, l'homme et le compagnon de route des artistes, dont l'absence pèsera assurément sur le rayonnement de pratiques artistiques "hors les murs". Saluons cette figure singulière, hélas minoritaire de son vivant, mais toujours Ô combien nécessaire à une doxa artistique institutionnelle qui devrait dans ses choix s'inspirer d'une pareille trajectoire éclairée et amoureuse.

A Consulter : http://www.archiviofconz.org